Archives de catégorie : Conseils

SOLEIL EXPRESS : La protection solaire en quelques chiffres

SOLEIL EXPRESS:

La protection solaire en quelques chiffres

 

 

2   c. à table : C’est la quantité minimale d’écran solaire nécessaire pour couvrir efficacement tout le corps. La majorité des gens n’en appliquent pas assez!

2 heures :  C’est le temps d’efficacité optimale de l’écran solaire. Après 2 heures, il faut réappliquer de l’écran solaire partout sur le corps, même si vous ne vous être pas baignés et n’avez pas transpiré.

4 % :  Pour les sportifs et amateurs de plein air : notez que la puissance des rayons du soleil augmente de 4% chaque fois que vous gravissez 300 mètres d’altitude! Veillez à vous protéger efficacement!

11 à 16 heures :  Durant cette période de la journée, la puissance des rayons du soleil est à son apogée. Évitez l’exposition directe: recherchez l’ombre pour minimiser les effets de la radiation UV et diminuer les risques de coup de chaleur.

15 minutes : Lorsque vous appliquez votre écran solaire, prévoyez 15 minutes avant de sortir à l’extérieur: la lotion doit pénétrer complètement dans la peau pour maximiser le facteur de protection.

30 FPS: c’est le chiffre magique minimum à rechercher lorsque vous achetez de l’écran solaire. En dessous d’un FPS 30, trop de rayons passent outre le filtre UV de l’écran et causent des dommages à la peau.

50% : Plus de la moitié des gens de 65 ans et plus auront eu une certaine forme de cancer de la peau au courant de  leur vie. Ce chiffre est effarant, surtout en considérant que la majorité des cancers de la peau peuvent être prévenus. Il ne faut pas non plus oublier que le cancer de la peau, bien que très souvent guéri, représente tout de même une menace mortelle.

90% : Les rayons UV sont responsables de 90% du vieillissement de la peau et des signes associée comme les taches pigmentaires, les rides, les ridules, la perte de volume, la perte d’élasticité, etc.







Manucure et pédicure : bien choisir son institut de soins beauté

Éviter les infections fongiques et affections cutanées lors de manucures et pédicures 

soins esthétiques santé mains et pieds

 

Quoi de plus relaxant que de se laisser gâter par un soin des mains et un soin des pieds dans son institut de beauté préféré ?  Dans les centres d’esthétique professionnels, les pédicures se classent au 3e rang des soins les plus populaires alors que les manucures occupent la 6e place[1].

Cependant, il faut savoir que ces soins populaires comme le traitement des cuticules, le ponçage des pieds, la pose d’ongles ou encore le manucure au gel UV présentent tous des opportunités d’infiltration pour les bactéries et les champignons.

 

Chaque année, on répertorie des milliers de cas d’infections et d’affections contractées lors de manucures et de pédicures :

  • Infections bactériennes mineures : rougeurs sur la peau, démangeaisons, desquamation, peau sèche et craquelée,  inflammation autour de l’ongle, abcès dans l’ongle ou dans la peau, etc.
  • Infections par champignons : mycose de l’ongle, pied d’athlète, etc.
  • Virus: Hépatite B,  Hépatite  C, VPH

En réalité, les soins esthétiques des mains et des pieds créent un contexte favorable à la transmission de ces infections et affections cutanées. Le partage d’instruments et les coupures ou accrochages mineurs avec les outils de soin sont parmi les différentes façons de  les contracter. ( Cliquez ici pour savoir comment les prévenir.)

Bien choisir son institut de soins esthétiques

Les soins beauté font partie d’un  mode de vie sain : en plus de contribuer à l’hygiène de votre corps et au renouvellement de votre peau et de vos ongles, ils présentent une occasion de vous gâter et de profiter d’un moment de détente.

Pour préserver la santé de votre peau et de vos ongles lors de manucures et de pédicures, il est important de bien choisir son institut de soins beauté.

 Voici quelques éléments à observer vous laisser chouchouter en toute confiance :

 Un(e) professionnel(le) de confiance :

 – Un(e) esthéticien(ne) d’expérience posera des questions sur votre état de santé pour réduire les risques de contagion : maladies cutanées, diabète, prédispositions aux infections, etc.

Certaines personnes sont plus disposées à contracter des affections cutanées  et infections en raison de leur état de santé particulier ou de leur génétique. En revanche, d’autres personnes sont déjà infectées : il faut alors prendre les précautions nécessaires pour empêcher la propagation. Le fait se s’informer sur votre état de santé est un bon indicateur des pratiques saines de votre professionnel des soins esthétiques, qui se doit d’être au courant de toute situation particulière chez ses clients pour éviter la contagion. N’hésitez pas à poser des questions sur son parcours et sa formation !

Un établissement propre et hygiénique:

–       Les locaux de l’institut de soins esthétiques doivent être propres et hygiéniques. L’état et la propreté de la salle d’attente, de la salle de toilette et de la salle de soins sont de bons indicateurs de l’attention que votre institut de beauté porte à la santé et aux mesures d’hygiène, notamment en ce qui a trait à l’aseptisation des instruments.

–       Les serviettes à mains et autres équipements d’hygiène doivent être à usage unique pour éviter toute transmission.  Certaines bactéries ou champignons peuvent survivre jusqu’à plusieurs heures sur une surface inanimée!

–       Les outils de manucure et de pédicure doivent être désinfectés dans une solution d’alcool, y compris le bac de trempage pour le pédicure.

–       Les produits pour les ongles, les mains et les pieds peuvent représenter un moyen de contamination. Par exemple, appliquer de la crème à mains peut répandre une infection fongique et un vernis utilisé sur un ongle atteint de mycose peut contaminer d’autres ongles. Veillez à ce que votre professionnel de soins beauté soit informé de la santé des clients de l’établissement.

–       Les limes à ongles doivent être en métal pour éviter la formation de bactéries. Le cas échéant, elles doivent être à usage unique ou identifiées pour chaque client.

–       Les outils susceptibles d’entrer en contact avec le sang par inadvertance (coupe-cuticules, coupe-ongles, etc.) doivent être désinfectés à la vapeur sèche après chaque utilisation.

 

N’hésitez pas à poser des questions sur les mesures d’hygiène et de prévention qui sont en place dans votre institut de soins beauté !

Lorsque les soins des mains et les pédicures ne sont pas faits à la maison, il devient alors primordial de bien choisir son institut de soins esthétiques.

En prenant quelques précautions simples, il est possible d’éviter de contracter  une infection ou une affection cutanée  lors de manucures et de pédicures. Il faut savoir les  prévenir, les reconnaître et les éviter.

À lire aussi : Manucure et pédicure : préservez la santé de votre peau.

Malgré la prise de précautions, la majorité des gens personnes contracteront une maladie  ou une infection cutanée au cours de leur vie.

Si vous croyez être ou avoir été affectés, n’hésitez pas à nous contacter : nous avons des pistes de solution à vous proposer!

 



[1] Comité sectoriel de la main-d’œuvre des services de soins personnels (2011)

 







Manucure et pédicure : préservez la santé de votre peau

Identifier et prévenir les 7 affections cutanées les plus courantes 

infection champignon sur ongle pied

L’été est enfin arrivé! Soudainement, l’envie irrésistible vous prend : chouchouter vos pieds et les exhiber dans vos plus belles sandales et accorder votre manucure avec vos jolies tenues estivales.

Lorsqu’il est question de pédicure et de soin des mains, il y a certaines règles d’hygiène à respecter et des précautions à considérer pour éviter de contracter une infection fongique par dermatophyte ou une maladie cutanée. Voici quelques  éléments à retenir pour vous  gâter, tout en préservant la santé de vos pieds et de vos mains :

Les 7 affections cutanées les plus couramment transmises lors de soins pédicure et manucure

Tout soin des pieds ou des mains implique un contact direct peau à peau, ou entre la peau et des instruments de soin.  Dans certaines circonstances, il peut arriver que ce contact direct donne lieu à la transmission d’une affection de la peau ou des ongles : ces maladies et infections cutanées sont contagieuses et doivent être prises au sérieux. Le traitement d’une mycose ou d’une infection bactérienne peut s’étendre sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Il faut être à l’affût de leurs symptômes pour les identifier rapidement, les traiter et éviter de les transmettre.

Le pied d’athlète : infection du pied causée par un champignon parasite qui touche habituellement la peau entre les orteils et cause des démangeaisons, des rougeurs et de la peau qui pèle.

 Onychomycose : Connues sous le nom de mycoses de l’ongle, cette infection fongique par champignon est caractérisée par l’épaississement de l’ongle, une texture rugueuse et une coloration jaunâtre ou grisâtre. Elle touche les ongles des pieds et des mains, mais peut ensuite se répandre ailleurs sur le corps.

Érysipèle : éruption cutanée causée par une bactérie de type streptocoque. Elle touche particulièrement les pieds, les jambes et le visage et se caractérise par des rougeurs, de l’enflure, une apparence luisante et des douleurs vives.

 Verrues plantaires : excroissances rugueuses, généralement sous l’aspect d’un dôme grisâtre et causées par un virus de la famille des papillomavirus humains (VPH). Extrêmement contagieux, le virus causant la verrue plantaire peut survivre jusqu’à 7 jours sur une surface sèche comme un plancher ou un instrument de pédicure et de manucure.

 Panaris : infection cutanée généralement causée par un germe staphylocoque doré affectant le contour et le dessous de l’ongle. Visible par des rougeurs, de l’inflammation et\ou du pus, elle est susceptible d’atteindre les tendons, les os et les articulations de la main en laissant des séquelles importantes.

 Bactérie Pseudomonas : bactérie affectant les ongles, plus souvent les ongles naturels sous les faux ongles ou encore les ongles naturels très longs. Elle forme une mousse verte  ou foncée sur la surface de l’ongle.

 Hépatite B  et C : virus grave transmis par le contact direct avec du sang ou des fluides infectés et qui peut s’infiltrer par une fissure ou une blessure dans la peau causée par un instrument de manucure ou de pédicure.

10 trucs pour réduire les risques de contracter des maladies et infections cutanées

La transmission des maladies cutanées et des infections par champignon lors de pédicures et de manucures peut survenir dans certaines circonstances d’exposition directe :

  •        contact avec un instrument de soin mal désinfecté
  •       Partager une serviette avec quelqu’un de contaminé
  •       Toucher ou marcher sur une surface contaminée
  •        Utiliser un produit contaminé, etc.

Il y a quelques règles simples à suivre pour diminuer le risque de contracter une maladie ou une infection cutanée durant vos manucures et pédicures à la maison ou en institut de soins esthétiques.

 Les outils de manucure et de pédicure 

1. S’assurer que tous les instruments utilisés pour le manucure et le pédicure sont désinfectés avec une solution d’alcool après utilisation et ce, même à la maison

2. Éviter de partager les outils de manucure et de pédicure avec d’autres personnes.

 Le soin des ongles  

3. Éviter d’utiliser du vernis à ongles sur des ongles atteints d’une infection par champignons : cela pourrait propager l’infection sur les autres ongles et ralentir la guérison.

4. Garder les ongles courts et le plus carrés possible : cela restreint la prolifération de bactéries sous les ongles et diminue les risques de formation d’un ongle incarné.

5. Éviter de repousser les cuticules trop loin : une ouverture trop près de la peau augmente les risques d’infiltration de bactéries et d’infections.

 Le soin des mains et des pieds 

6. Se laver régulièrement les pieds et les mains avec un savon antibactérien et bien  les   sécher : les milieux humides sont propices à la prolifération des micro-organismes responsables des infections des ongles par champignons et des maladies cutanées.

7. Ne pas appliquer de crème sur une région affectée par une maladie ou une infection cutanée: elle pourrait se propager ailleurs sur le corps.

8. Désinfectez toutes les surfaces de travail après utilisation: table de manucure, bassin de trempage pour les pieds, comptoirs, etc..

9. Bien se laver les mains après avoir traité une région affectée par une maladie ou une infection cutanée : elles  peuvent être très contagieuses.

10. Les serviettes et essuie-mains ne doivent pas être réutilisés après un contact avec une région affectée.

 

Malgré la prise de précautions, plusieurs personnes contracteront une maladie  ou une infection cutanée au cours de leur vie.Certaines affections se traitent facilement, alors que d’autres nécessitent une intervention en profondeur.

Si vous croyez être ou avoir été affectés, n’hésitez pas à nous contacter : nous avons des pistes de solution à vous proposer!

 

À lire dans  notre prochain article : Les éléments à considérer pour bien choisir son institut de soins esthétiques et réduire le risque de contracter une infection fongique ou une affection cutanée lors d’un manucure ou d’un pédicure.







Protéger et soulager la peau sèche causée par le froid

Comment protéger et soulager votre peau des assauts de l’hiver?

Peau sèche, inconfort,  irritation et  démangeaisons : la saison froide n’épargne pas la peau!

Le froid, le vent, l’air plus sec en raison du chauffage et même l’eau très chaude (blâmez votre bon bain chaud si réconfortant!) sont tous des facteurs qui contribuent à dessécher la peau en diminuant la fine couche d’huile protectrice (sébum) qui la recouvre, ce qui l’empêche de conserver son hydratation puisque l’eau s’en évapore plus rapidement.

Pour prévenir et soulager l’assèchement de la peau, une routine quotidienne hydratante permettra de rétablir l’équilibre de votre peau.  Tout d’abord, choisissez un lait nettoyant (ou un savon hydratant) pour bien nettoyer votre peau. Ensuite, utilisez quotidiennement de la lotion ou une crème hydratante enrichie de vitamines : choisissez une formule qui contient un corps gras naturel comme du beurre de karité ou de l’huile d’avocat. L’eau thermale est aussi reconnue pour ses propriétés hydratantes.

Les corps gras contenus dans les produits permettent de recréer la barrière protectrice de la peau qui est endommagée par les facteurs environnants : en les appliquant quotidiennement, vous permettrez à votre peau de conserver son hydratation… alors ADIEU peau sèche et craquelée!

*Si le problème persiste malgré une routine quotidienne hydratante ou que des rougeurs et des éruptions cutanées apparaissent, n’hésitez pas à consulter votre professionnel de soins de santé.







Mettez en lumière votre beauté naturelle!

 







Conférence : 5 décembre 17h à 20h

L’Institut du laser cutané de l’Outaouais et Cliona Derma sont fiers de vous présenter la conférence :

Maître de cérémonie : Annie Lachance, animatrice chez Rouge FM

Horaire de la soirée

  • Cocktail, visite des locaux dès 17h
  • Conférence de Dr Charbonneau 18h
  • Conférence sur le pouvoir des anti-oxydants avec Amy Chen 18h45

Et tout au long de la soirée…

  • Magasinage des fêtes
  • Consultation avec les infirmières et les consultantes en dermaceutiques
  • Analyse de la peau au Skinscope
  • Tirages
  • Prix de présence
Avec tout achat de 300$ et plus de produits chez Cliona Derma le soir de l’événement, recevez un certificat-cadeau pour un traitement facial gratuit!
La totalité de la vente des billets sera remise à la Fondation du Centre Carmen.

Billet : 25$

(Les places sont limitées, faites vite!)

Information : 819 778-3188







Soins anti-âge sans chirurgie







7 raisons pour lesquelles le dermatologue est le meilleur allié de votre peau

Les technologies au laser cutané représentent une avancée inouïe sur le plan médical. Grâce aux appareils non laser, on peut maintenant ralentir les effets du temps, raffermir la peau et réduire de façon importante les taches, les rides, les cicatrices, les poils superflus, la couperose, la cellulite et les coussinets graisseux. Bref, on peut améliorer la qualité de la peau.

Cependant, l’utilisation d’un laser sans la supervision d’un dermatologue n’est pas sans risque. L’Association des dermatologistes du Québec et l’expérience le confirment. Vous pensez économiser en confiant votre peau au salon de beauté de votre quartier? Pensez-y deux fois…

1)     Le dermatologue, le seul spécialiste de la peau

Que ferait votre médecin de famille si vous vous présentiez à son cabinet avec une tache suspecte sur la peau? Il vous aiguillerait fort probablement vers un dermatologue. La formation en médecine générale inclut un cours de quelques heures seulement en dermatologie. Quant au dermatologue, il doit suivre 4 à 5 ans de formation – 1 ou 2 ans en médecine interne et 3 ans en dermatologie – pour devenir spécialiste de la peau. Ses connaissances et son expérience vous assurent donc de recevoir un traitement adapté à la condition de votre peau, et ce, en étant exposé à un minimum de risques.

2)     Certaines taches ou lésions peuvent être cancéreuses ou précancéreuses.

Malheureusement, dans certains cas, l’utilisation du laser sur ces taches peut stimuler les cellules cancéreuses et entraîner des conséquences très graves pour certains patients. Est-ce que votre esthéticienne est vraiment en mesure de faire un tel diagnostic avant son traitement?

3)     Accepteriez-vous de vous faire faire une augmentation mammaire par un psychiatre ou une correction de la vue au laser par un orthopédiste? Prendriez-vous un avion dans lequel il n’y a pas de pilote?

La popularité et les résultats impressionnants des nouvelles technologies au laser a créé une occasion d’affaire intéressante pour plusieurs, et c’est pourquoi différents professionnels de la santé ou de la beauté se sont improvisés techniciens en laser. Malheureusement, un grand nombre n’ont reçu qu’une formation de quelques heures sur l’utilisation de l’appareil. Le dermatologue est un spécialiste de la peau : il sait poser les bonnes questions et obtenir l’information pertinente avant d’utiliser une technologie aussi puissante que le laser. Il est le médecin le mieux outillé pour évaluer adéquatement votre peau et poser le bon diagnostic avant de procéder aux traitements.

4)     Au Canada, malheureusement, l’utilisation des lasers cutanés n’est pas encore règlementée.

N’importe qui peut donc devenir technicien en laser. L’Association canadienne des dermatologues souligne depuis plusieurs années les risques que pose cette absence de réglementation. Partout au Canada, les dermatologues reçoivent chaque semaine des patients qui ont été traités au laser par des techniciens n’ayant pas reçu une formation adéquate. Certains de ces patients resteront marqués à vie par des brûlures ou des décolorations, d’autres perdront la vie à la suite d’un cancer qui n’aura pas été diagnostiqué à temps. En attendant une réglementation adéquate, les Canadiens doivent donc être très vigilants. En consultant un dermatologue pour tout ce qui a trait à votre peau, vous mettez toutes les chances de votre côté et vous vous assurez d’être traité dans les meilleures conditions possibles.

5)     Les dermatologues doivent adhérer à un code de déontologie strict.

Ils doivent aussi rester continuellement au fait des recherches médicales et se perfectionner de façon constante. En consultant un dermatologue, vous êtes assuré d’avoir accès à une information scientifique à jour et adaptée à votre condition.

6)     En consultant un dermatologue, vous faites des économies.

Comme il sait mieux que quiconque quel traitement vous convient, le dermatologue évite les traitements inutiles. Il a par ailleurs généralement accès à des appareils récents et plus efficaces. La durée et le coût des traitements s’en trouvent donc souvent réduits.

7)     En cas de problème, votre dermatologue sera là!

En consultant un dermatologue, vous réduisez au maximum le risque d’avoir des complications. Bien sûr, il est impossible d’éliminer complètement tout risque, mais comme votre dermatologue est membre d’un ordre professionnel et du Collège des médecins, vous savez qu’en cas de problème, des procédures sont déjà en place pour corriger la situation et vous apporter le soutien nécessaire. Si, par contre, vous êtes blessé ou marqué par la technicienne en laser du petit salon de beauté de votre quartier… bonne chance pour obtenir réparation!